Colloque sous l’égide de l’UNESCO

Le 26 juin 2019. L’enjeu de ce colloque est de rappeler l’importance du patrimoine dans la capacité à faire vivre ensemble des communautés. Contrairement à ce qu’on peut croire, la préservation du patrimoine ne se fait pas dans un repli sur soi mais compose bien l’ouverture au monde.

Ce colloque sera mené sous l’égide de l’UNESCO et de sa directrice générale, Audrey Azoulay.

Il aura pour thème le patrimoine en péril et interrogera les enjeux de la préservation du patrimoine. Il ne traitera pas exclusivement du patrimoine mondial détruit dans le cadre de conflits armés ou d’actions terroristes, mais également du patrimoine parfois laissé en déshérence, comme on le constate à l’échelle de la France. Nombre de monuments sont laissés à l’abandon, faute de moyens, de perspectives de développement ou d’accord trouvé entre les parties. Ce colloque est destiné à promouvoir les efforts actuels et futurs qui pourront être mis en œuvre dans le cadre de la protection du patrimoine.

Le colloque cherchera à adopter une approche complète, couvrant toutes sortes de risques tant d’origine humaine que naturelle qui menacent ou pourraient menacer le patrimoine culturel. Divers thèmes et sujets porteront sur toutes sortes de risques directs ou indirects, ou des projets à grande échelle qui se développent indépendamment, voire contre, le patrimoine culturel.
Seront présentés des cas français et des cas internationaux.

Seront naturellement conviés à cet événement les partenaires internationaux du Domaine national de Chambord (Palais d’été de Pékin, Palais-Cité d’Udaïpur, Veneria Reale en Italie, Moritzburg et les châteaux de Saxe en Allemagne).

Daniel Rondeau, écrivain français, sera le parrain de ce colloque. Le Grand Prix du roman 2017 de l’Académie française lui a été décerné pour Mécaniques du chaos (Grasset).

De l'utopie à l'oeuvre : les 9 projets du domaine