Exposition « Dehors Dedans » du 26 mai au 3 novembre

En près d’une décennie, le Domaine national de Chambord est devenu un acteur majeur de la scène artistique contemporaine en Région Centre-Val de Loire. Il offre une visibilité à des artistes émergents, ou déjà reconnus au niveau national, et propose ainsi aux visiteurs – sans supplément au droit d’entrée – la découverte d’un univers artistique qui dialogue avec le monument et ses collections.

Exposition « Dehors Dedans » du 26 mai au 3 novembre

La licorne : Le Réel, 2022, huile sur toile, 230 x 170 cm – Photographie Jean-Louis LOSI

Cette année, le Domaine national de Chambord invite l’artiste Julien des Monstiers pour l’exposition Dehors Dedans du 26 mai au 3 novembre.

Plus d’une trentaine d’œuvres, dont une grande partie a été produite pour l’occasion, seront exposées au deuxième étage du château. Le public pourra découvrir un travail représentatif de la diversité de la production de l’artiste, engageant un dialogue étroit avec le monument et son histoire : animaux sauvages, réels ou fantastiques, tapis et tapisseries, paysages, fragments d’architecture ou encore réinterprétations de la célèbre scène de saint Georges terrassant le dragon. Certaines images faisant la part belle à la figure seront contrebalancées par des toiles dans lesquelles le motif se perd au profit d’un rythme abstrait où la couleur s’épanche librement.

L’artiste, en résidence au château pendant les semaines qui précèdent l’ouverture de l’exposition, créera également in situ une gigantesque œuvre, au sol et sur les murs, dans laquelle les visiteurs seront immergés.

Julien des Monstiers

Né en 1983, Julien des Monstiers sort diplômé de l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris (atelier Jean-Michel Alberola) en 2008 et devient l’un des deux lauréats de la Fondation Simone et Cino del Luca en 2022.  Originaire de Limoges, il vit et travaille à Paris avant de s’installer près de Richelieu, à Faye-la-Vineuse, en Indre-et-Loire.

Depuis sa première exposition personnelle à la Galerie Isabelle Gounod en 2009, son travail est désormais présenté dans des galeries et musées en France. Malgré son âge, des Monstiers est déjà largement reconnu dans la scène artistique parisienne, étant même considéré par de nombreux critiques comme le nouveau génie de la peinture contemporaine.

Depuis quelques années, il a radicalisé sa pratique, sa démarche consistant aujourd’hui en un travail tautologique autour de la peinture en adoptant des formes et des gestes empruntés, sans aucune hiérarchie, aux grands récits du médium, mais aussi à l’histoire de ses motifs, celle des scènes de chasse, des décors floraux, des tapisseries avec une certaine prédilection pour les scènes animalières. L’artiste travaille ses tableaux avec la technique du report : il peint ses dessins sur une plaque de plexiglas puis, via un premier transfert de la peinture encore fraîche sur un papier cristal, reporte le motif obtenu sur la toile par pression dans d’incessants allers-retours.

Nouveau
Recevez les dernières actualités du Domaine national de Chambord