“Débordements. Pablo Reinoso” – du 1er mai au 4 septembre 2022

2e étage, escalier à double révolution et jardins

Le Domaine national de Chambord a invité l’artiste franco-argentin Pablo Reinoso pour une résidence et une importante exposition, qui se tient au château et dans les jardins jusqu’au 4 septembre. 50 œuvres, dont des sculptures emblématiques de son travail et 23 productions créées spécialement pour Chambord, se déploient en symbiose avec l’architecture et les jardins du château, invitant les visiteurs à une déambulation inédite.

L’exposition retrace 40 années de la carrière de Pablo Reinoso et l’évolution de son travail à travers le temps : elle regroupe des œuvres de ses séries les plus anciennes comme les paysages d’eau et les articulations qui se déploient à Chambord d’une manière totalement inédite, pour aller jusqu’aux recherches les plus récentes avec la série des Arbres et ses peintures amorcées en 2020 qui seront montrées pour la premières fois. De la même manière, l’exposition traverse toutes les matières travaillées par l’artiste au cours de sa carrière du marbre au bronze en passant par l’air et le bois jusqu’à l’acier de ses œuvres monumentales les plus récentes.

Sous le patronage de la Commission nationale française pour l’UNESCO

Publication

Un catalogue de 144 pages édité par In Fine, dans lequel figurent les reproductions de la grande majorité des œuvres présentes dans l’exposition, soit 80 illustrations, est en vente à la boutique du château au prix de 35 €.
Avec les textes de : Camille Bardin (critique d’art), Henri-François Debailleux (critique d’art), Yannick Mercoyrol (commissaire de l’exposition, Directeur du patrimoine et de la programmation culturelle du Domaine national de Chambord) et Mathilde Rouiller (historienne de l’art).

Informations et réservation : tel. 02 54 50 50 40

Biographie de Pablo Reinoso

Pablo Reinoso, 2022 © Rodrigo Reinoso

Né à Buenos Aires en 1955 et installé en France depuis 1978, Pablo Reinoso est un artiste franco-argentin. Sa pratique pluridisciplinaire traverse les domaines de la sculpture, de l’installation, du design, de l’architecture et de la peinture. Réalisées à l’aide de matériaux de construction bruts ou à partir d’objets issus de l’architecture et du design, ses œuvres s’inscrivent dans une logique d’émancipation de l’objet et de la matière de leur fonction première, qui s’opère souvent par le détournement. C’est le cas de ses séries “Thoneteando”, “Bancs Spaghetti” ou “Garabatos”.

Sensible aux enjeux qui marquent notre époque et notamment à la crise climatique, Pablo Reinoso explore ces questions dans ses œuvres récentes, interrogeant les équilibres qui régissent les écosystèmes humain et naturel. Parmi ses œuvres iconiques, les Bancs Spaghetti sont avant tout un hommage à l’intelligence végétale. Depuis 2020, l’artiste développe également un corpus de peintures lui permettant de poursuivre sa réflexion formelle et conceptuelle avec un élan nouveau.

Son travail a été exposé dans des institutions internationales et dans le cadre de manifestations artistiques d’envergure, parmi lesquelles le Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, le Centre Georges Pompidou, le Musée d’art Moderne de Buenos Aires, the Museum of Arts and Design de New York, le Grassi Museum de Liepzig, la Fondation Boghossian de Bruxelles, le Musée d’art métropolitain de Tokyo, le MUDAC de Lausanne, le CID – Centre d’innovation et de design au Grand-Hornu, la Biennale de Venise, la FIAC Hors-les-murs, la Bienalsur ou encore AGORA, Biennale de Bordeaux. Ses œuvres font partie des collections du MALBA et du Musée d’Art Moderne de Buenos Aires, du Fonds national d’art contemporain de Paris, du Musée d’Art moderne de São Paulo, du MACRO Rosario ou encore du MUSAC de Léon en Espagne. L’exposition de Pablo Reinoso au Domaine national de Chambord est la plus importante exposition personnelle de l’artiste à ce jour. Souvent réalisées in situ, ses œuvres entretiennent un lien profond avec les lieux dans lesquels elles s’inscrivent. Ancrées dans les espaces publics et souvent monumentales, elles favorisent l’interaction entre les usagers, créant des nouvelles occasions d’échange, de conversation ou de rencontre.

Chiffres clés

 

● L’artiste pluridisciplinaire Pablo Reinoso investit Chambord avec plus de 50 œuvres, sculptures et peintures, présentées dans les espaces intérieurs et extérieurs du Château.

● Pour la première fois, un artiste contemporain expose dans l’iconique escalier à double révolution. Pablo Reinoso y présente une installation d’œuvres “respirantes” sur plus de 18 mètres intitulée À Double Souffle.

● Dans une démarche inédite, Chambord invite Pablo Reinoso à déborder sur la façade du Château avec une installation monumentale sur les échafaudages. L’artiste présente en effet Entrelacs, une œuvre de 45 mètres de haut, emblématique de son exploration de la peinture à l’encre de Chine menée lors de sa résidence au château.

● Les jardins à la française, transformés en un véritable parc de sculptures, avec 14 œuvres dont Révolution végétale (d’après Léonard), une sculpture monumentale en pierre et métal de 7 mètres de haut.

● En tout, ce sont 23 œuvres inédites qui ont été créées pour Chambord. Pour les jardins, il s’agit de La Grande Parole, Révolution Végétale (d’après Léonard), Balade et Promenade Chambord, Le Banc du Château, L’arbre augmenté, Entrelacs, ainsi qu’une intervention sur les buissons. Se déploient à l’intérieur du Château, une série de 7 peintures à l’encre de chine, les éléments de cheminée en bois Nutrisco et Extinguo, et celles en fonte de fer, Feu de tout bois I et II et, appartenant à la série des “Respirantes”, À double Souffle et d’autres œuvres respirantes.

● L’exposition retrace 40 années de la carrière de l’artiste et suit l’évolution de son travail à travers le temps : elle regroupe des œuvres de ses séries les plus anciennes comme Paysages d’eau et Articulations qui se déploient à Chambord d’une manière totalement inédite, pour aller jusqu’aux recherches les plus récentes avec la série des Arbres et ses peintures amorcées en 2020 présentées pour la première fois. De la même manière, l’exposition convoque toutes les matières travaillées par l’artiste au cours de sa carrière, du marbre au bronze en passant par l’air et le bois jusqu’à l’acier de ses œuvres monumentales les plus récentes.

Jusqu'au 28 août !
Découvrez Chambord en 360°, comme vous ne l'avez jamais vu !