Conférences «Humanismes»

Dix rendez-vous autour de la pensée humaniste

La pensée humaniste irrigue profondément la Renaissance. Afin d’interroger la pertinence, aujourd’hui, des aspects essentiels de cette pensée, le Domaine national de Chambord convie, tout au long de l’année 2019, dix intellectuels emblématiques

La centralité de la question humaine, le rapport du savoir à sa critique, la mise en exergue des vertus de liberté et de tolérance, l’ouverture pluridisciplinaire ont constitué le fondement de l’Humanisme. Comment ces préoccupations sont-elles réactualisées par les intellectuels d’aujourd’hui ?

Qu’ils soient juristes, philosophes, mathématiciens, écrivains, architectes ou physiciens, les différents intervenants viendront présenter leur démarche pour un large public. Des rencontres qui promettent d’être passionnantes !

 

Vendredi 12 avril à 20h, nous accueillerons Laurent Cohen, professeur à l’Hôpital de la Salpêtrière

© F. Ferville

Laurent Cohen, docteur en neurologie, est également professeur et chercheur à l’Hôpital de la Salpêtrière, et directeur de recherche à l’Institut national de la santé et de la recherche médicale. Surnommé le « Sherlock Holmes de la neurologie » par Le Monde, il est l’auteur de découvertes fondamentales sur les mécanismes cérébraux du langage et du calcul.

Il rend ses recherches accessibles au grand public dans ses livres, L’Homme thermomètre (2003), Comment lire avec les oreilles (2017) et lors de ses nombreuses chroniques dans « Allô docteurs » sur France 5.

À Chambord, il donnera une conférence intitulée Le cerveau, plastique et cultivé. Depuis le XIXème siècle, grâce à l’observation de patients souffrant de lésions cérébrales, nous savons que le cerveau est l’assemblage de multiples “machines” très spécialisées. Les bases de cette organisation sont présentes dès la naissance, mais la plasticité du cerveau permet de développer, sur celles-ci, des compétences nouvelles, culturellement transmises, comme la lecture, la musique ou les mathématiques.

L’imagerie cérébrale rend aujourd’hui possible de voir comment ces nouveaux savoirs se mettent en place : Laurent Cohen prendra pour exemple les mécanismes de la lecture des mots. Il montrera également comment, en cas de cécité précoce, le cerveau plastique, privé de toute information visuelle, recycle les régions du cortex normalement dédié à la vue pour assurer des fonctions nouvelles.

 

Vendredi 26 avril à 20h, le cycle se poursuivra avec Philippe Rodier, médecin, SOS Méditerranée, Médecins du monde

Médecin généraliste, Philippe Rodier est impliqué dans de nombreuses structures humanitaires. Ancien délégué régional de Médecins du monde en région PACA, il fut coordinateur de la mission « Santé des Roms » pour le Sud-est. Il a également participé à plusieurs missions d’urgence à l’étranger, notamment à Gaza et Haïti.

Il est également trésorier adjoint de l’association SOS Méditerranée, association civile européenne qui a notamment affrété l’Aquarius, navire de sauvetage en Méditerranée, dont la mission a pris fin en décembre 2018 pour cause de non-aide gouvernementale.

© Élise Bernind

Entre gestion de crise, enjeux sanitaires, migratoires et politiques, l’intervention de Philippe Rodier promet d’aborder un pan inédit de l’humanisme contemporain.

À Chambord, il donnera une conférence sur l’enjeu humanitaire :

Lundi 8 juillet 2013, le pape François choisissait de se rendre sur l’île italienne de Lampedusa et prononçait ces mots : “Qui a pleuré pour la mort de ces frères et sœurs ? Qui a pleuré pour ces personnes qui étaient sur le bateau ? Pour les jeunes mamans qui portaient leurs enfants ? Pour ces hommes qui désiraient quelque chose pour soutenir leurs propres familles ? Nous sommes dans une société qui a oublié l’expérience des pleurs, du “souffrir avec” : la mondialisation de l’indifférence nous a ôté la capacité de pleurer !”.

Trois mois plus tard, le 3 octobre, à moins de deux kilomètres de cette même île, le naufrage d’un chalutier, parti de Libye avec cinq cent personnes à son bord, entraînait la mort d’au moins 366 d’entre elles et devenait la plus grande tragédie migratoire du XXIe siècle en Méditerranée. Ce drame a précédé la création de l’opération humanitaire Mare Nostrum, portée par l’Italie seule pendant un an, et interrompue faute de moyens et de soutien de la part des États européens. Depuis, on estime que 18.252 personnes sont mortes en Méditerranée entre 2014 et aujourd’hui. Mais combien d’autres ont disparu dans l’anonymat le plus total, parce qu’aucun navire de sauvetage n’a pu se porter à leur secours ? Fruit d’une initiative citoyenne, SOS Méditerranée s’est créée dans ce contexte au printemps 2015. Avec la triste conviction qu’il revenait, aujourd’hui, à des citoyens indignés d’appliquer les lois maritimes et internationales pourtant élémentaires qui imposent de sauver toute personne en détresse en mer.

 

Conférences gratuites, ouvertes à tous sur réservation au 02 54 50 40 23 / culture@chambord.org

Ouverture des portes à 19h30

 

A venir :

Vendredi 10 mai, 20h : à déterminer

Vendredi 13 septembre, 20h : Hubert Reeves, astrophysicien et Nicolas Reeves, chercheur

Vendredi 27 septembre, 20h : Dominique Perrault, architecte

Vendredi 25 octobre, 20h : Mireille Delmas-Marty, juriste

Jeudi 21 novembre, 20h : à déterminer

Jeudi 5 décembre, 20h : Jean-Marc Bourg, comédien (lecture de textes humanistes)

 

Passées :

Vendredi 15 mars : Roland Schaer, philosophe du vivant

Vendredi 29 mars : Alain Connes, mathématicien et professeur au Collège de France

Circuit de visite perturbé et fermeture(s)

En raison des travaux préparatoires pour les événements des 500 ans de Chambord, certaines salles peuvent être fermées et le circuit de visite perturbé.

Mesures de sûreté «VIGIPIRATE»

A la suite des attentats survenus en France en 2015 et 2016, et afin d’assurer la sécurité des visiteurs, le domaine national de Chambord applique les mesures préventives décidées par le gouvernement pour les administrations publiques.