Décor de la Cour itinérante

Après la restauration de ses jardins à la française en 2017, Chambord entend recréer l’atmosphère qui régnait à l’intérieur du château à l’arrivée du roi. Cette évocation a été confiée à Jacques Garcia, décorateur et scénographe, de renommée internationale.

Après la restauration de ses jardins à la française en 2017, Chambord entend recréer l’atmosphère qui régnait à l’intérieur du château à l’époque de François Ier. Jusqu’à l’installation permanente de Louis XIV à Versailles à partir de 1682, le roi est nomade. Il traverse la France avec sa cour, emportant son mobilier et son décor que les fourriers installent à chaque étape.

C’est dans ce contexte que fut conçu Chambord. L’évocation des décors mobiles et textiles de François Ier lors de son dernier passage à Chambord en 1545 et la création de la chambre du Roi opèrent une transformation spectaculaire de la visite dans une approche scientifique et didactique. Parallèlement, nous avons souhaité montrer, au premier étage, l’atmosphère du théâtre aménagé par Louis XIV pour la troupe de Molière : là où se jouèrent en 1669 et 1670 les premières de Monsieur de Pourceaugnac et du Bourgeois gentilhomme.

Ce sera la seule représentation d’une période où la cour était en déplacement permanent. À ce jour, aucun décor textile de la Renaissance n’est présenté à une telle échelle en France.

Espaces concernés :

Le rez-de-chaussée du donjon

Le décor et l’ameublement des grandes salles du rez-de-chaussée évoqueront ceux qui étaient mis en ouvre dans le donjon à la Renaissance, pour les visites royales.

 

Le logis royal

La chambre de François Ier a connu un important réaménagement dans les années 1960-1970. Le nouveau décor pour cet espace emblématique concerne cette fois-ci tout le logis royal : la chambre, la garder robe, le cabinet de travail et la salle du roi.

 

Le théâtre de Molière

Le Roi-Soleil réside à plusieurs reprises dans le monument en compagnie de sa cour. Ces séjours sont l’occasion de grandes parties de chasse et de divertissements. Ainsi, Molière présente-t-il pour la première fois à Chambord deux de ses célèbres comédies ballets, mises en musique par Jean-Baptiste Lully : Le Bourgeois gentilhomme, le 14 octobre 1670 et l’année précédente, Monsieur de Pourceaugnac.

Informations pratiques

Du rez-de-chaussée à l’aile royale, dans une dizaine d’espaces du château.

À partir de juin 2019

Accès compris avec l’entrée du château et des jardins à la française
Gratuit jusqu’à 26 ans (ressortissants de l’Union européenne)
Scénographie : Jacques Garcia

Mesures de sûreté «VIGIPIRATE»

En raison du plan vigipirate, nous remercions par avance nos visiteurs de faire preuve de compréhension quant au ralentissement induit par les contrôles de sécurité aux entrées.