Restauration du mur d’enceinte du domaine

chantier d’insertion

Dès l’origine, le mur est conçu comme un jardin d’Eden voulu par François Ier. C’est le périmètre de ce mur qui a fait de Chambord le seul domaine national ayant conservé ses dimensions d’origine. Ceci explique que Chambord soit placé – comme les Invalides -, sous la haute protection du Président de la République.

Au début de la construction de Chambord en 1519, François Ier n’a de cesse d’accroître et de faire enclore son domaine. Dès 1523, constituer une réserve cynégétique est une priorité.

Ce chantier de qualification et d’insertion devra rendre possible la restauration des 32 kilomètres de mur de Chambord.

Les 500 ans de Chambord seront ainsi orientés vers un projet utile au territoire et présentant une forte valeur ajoutée sur le plan social. Le patrimoine est également un vivier d’emplois, aussi de jeunes professionnels se spécialisant dans la restauration de Monuments Historiques seront-ils associés au projet dans le cadre de chantiers écoles, encadrés par des professionnels qui les formeront au métier. Dans cet objectif, un chantier stratégique est en cours d’élaboration en relation avec l’Etat, la Région et le Département. Il s’agira de restaurer dix kilomètres de mur sur six ans en formant une quarantaine de personnes par an.

Avec ce projet, nous souhaitons concevoir un modèle transposable qui puisse être utilisé partout en France. Nous souhaitons contribuer à la création d’emplois et à la formation : le manque de main d’œuvre qualifiée dans les métiers du bâtiment, notamment en maçonnerie, est une problématique à laquelle le domaine de Chambord veut apporter une réponse.

Contact

Nous sommes à votre disposition pour établir un partenariat sur mesure.
C’est à cet ambitieux projet qui célèbre les 500 ans de Chambord que nous souhaitons vous associer.
Devenez Mécène,
entrez dans l’Histoire !

 

Contactez Cécile Anger au 02 54 50 40 26 / cecile.anger@chambord.org

Mesures de sûreté «VIGIPIRATE»

A la suite des attentats survenus en France en 2015 et 2016, et afin d’assurer la sécurité des visiteurs, le domaine national de Chambord applique les mesures préventives décidées par le gouvernement pour les administrations publiques.