Travaux de restauration

La restauration du dépôt lapidaire

A partir d'octobre 2017

Le dépôt lapidaire est installé au rez-de- chaussée du château (à côté de la salle des carrosses) depuis les années 1970/1980.

Il abrite plusieurs éléments, souvent de taille très imposante, qui ont été déposés à la fin du 19ème siècle, au cours des importantes restaurations en pierre de Richemond jugée plus solide que le tuffeau par les architectes Desbois. Ainsi, sont présentés la partie sommitale de la lanterne originelle les éléments de coupoles, un arc boutant de la lanterne, des pilastres,…

Ces éléments impressionnants par leur dimension, outre leur intérêt historique, artistique et archéologique, permettent au public d’observer les sculptures et éléments d’architecture de très près, révélant ainsi leurs véritables proportions et la qualité de leur exécution.

Au lendemain de la crue de juin 2016, l’eau s’étant retirée, les vestiges du dépôt lapidaire présentaient des basculements, des affaissements et des risques d’effondrement. Les mouvements du sol en étaient la cause. L’eau s’est en effet infiltrée dans les sols et remblais, et a pu remplir les latrines jusqu’ici parfaitement sèches. Le sol de carreaux de terre cuite avait été posé sur une mince couche de mortier maigre et de sable mise en œuvre sur les blocages de remplissage de la tour. L’eau a déstabilisé ce blocage, la chape de béton s’est donc trouvée affaiblie ne pouvant plus résister au poids considérable des vestiges présentés. Les sols déformés, les vestiges ont tous basculés vers le centre de la salle.

Des mesures conservatoires ont été immédiatement prises avec mises en place d’étais pour éviter tout effondrement. Les travaux permettront la reprise des fondations des vestiges et la réfection des sols pour une réouverture au public de cet espace aujourd’hui condamné.

 

Installation de colonnes sèches

A partir d'octobre 2017

Une colonne sèche (ou colonne incendie) est un dispositif de lutte contre l’incendie.Le système de défense incendie du château sera donc renforcé suite aux travaux en cours.

Cinq échafaudages vont être installés en divers points autour du château, dans la cour, pour réaliser ce projet qui sera achevé à la fin du printemps prochain.

Soutenir chambord

Mesures de sûreté «VIGIPIRATE»

A la suite des attentats survenus en France en 2015 et 2016, et afin d’assurer la sécurité des visiteurs, le domaine national de Chambord applique les mesures préventives décidées par le gouvernement pour les administrations publiques.
39b424beb2c1c828b5f4d1e8c51f619744444444444